Menu

Centre d'enseignement de théologie à distance

Philosophie

Rendre compte de ce que l’on croit nécessite une réflexion sur la vie chrétienne.

Ce programme invite d’une part à une rencontre avec les premiers Pères de l’Eglise en dialogue avec la philosophie grecque (Irénée, Grégoire de
Nysse, Origène, Augustin).
D’autre part à une connaissance des principaux courants philosophiques avec lesquels la foi chrétienne a été en dialogue dans l'histoire. Car la foi doit toujours être confrontée au travail de la raison, qui l'a aidée à mieux se dire au fil des siècles.

  • La formation se fera par petits groupes selon une pédagogie efficace d’échanges interactifs avec un accompagnement personnalisé par un philosophe (et théologien) aux heures qui vous conviennent.
  • Vous pouvez suivre indépendamment un ou plusieurs cours (chaque cours s'étend en règle générale sur 5 semaines).

Ces cours constituent entre eux un ensemble cohérent et progressif.

PS : En fonction des circonstances, les dates de début d'un cours pourront être éventuellement modifiées.

Besoin d'aide ?

Théologie

Une relecture et une meilleure compréhension des données fondamentales de la foi chrétienne

Ce programme invite à une relecture et une meilleure compréhension des données fondamentales de la foi chrétienne ; une démarche qui permet d'échanger avec d'autres, soutient la réflexion personnelle et la recherche spirituelle.

  • La formation se fera par petits groupes selon une pédagogie efficace d’échanges interactifs avec un accompagnement personnalisé par un théologien, aux heures qui vous conviennent.
  • Vous pouvez suivre indépendamment un ou plusieurs cours (la plupart des cours s'étendent sur 5 semaines, mais certains cours s'étendent sur 7 semaines (Les grands théologiens du XXe siècle), le cours sur le Mystère chrétien est annuel.
  • Plusieurs cours constituent entre eux un ensemble cohérent et progressif. Ainsi les cours : Dieu présent dans nos vies, Croire en Jésus Christ et La force de l’Esprit saint ; Le Baptême et les Liens entre Baptême et Confirmation ; les deux cours de morale ; les 6 cours d’Histoire de l’Eglise ; les cours sur K. Barth, U. von Balthasar et K. Rahner

PS : En fonction des circonstances, les dates de début d'un cours pourront être éventuellement modifiées.

Les cours

Chaque cours s'étend sur 5 semaines. Il comporte l'envoi de 4 documents, lors de chacune des 4 premières semaines, et une relecture de l'ensemble lors de la 5e semaine. La plupart des cours s'adressent à tout public, sans connaissance préalable nécessaire. Certains cours supposent déjà une première connaissance des textes bibliques (voir chaque cours). Les cours sur les grands théologiens et sur le Mystère chrétien demandent un entretien préalable (par téléphone ou Skype) avec l’animateur.

Besoin d'aide ?

Lire la Bible

Parole de Dieu et paroles d'hommes, la Bible est une parole à lire pour (re)découvrir la vie.

Ce programme invite à une démarche d’acquisition des connaissances sur la Bible, de réflexion personnelle et de recherche spirituelle. Il permet d'entrer dans le grand débat des croyants de tous les temps.

  • La formation se fait par petits groupes selon une pédagogie efficace d’échanges interactifs avec un accompagnement personnalisé par un bibliste, aux heures qui vous conviennent.
  • Vous pouvez suivre indépendamment un ou plusieurs cours (chaque cours s'étend sur 5 semaines).
  • Certains cours sont formés de deux parties, de 5 semaines chacune (Le livre d’Isaïe ; Le livre de Job ; L’évangile selon saint Jean ; Les Actes des Apôtres ; La première lettre de Paul aux Corinthiens ; La lettre aux Romains ; La lettre aux Ephésiens).
  • Enfin, certains cours constituent entre eux un ensemble cohérent, comme les trois cours sur la Genèse ; les trois cours sur les Evangiles selon Marc, Matthieu, Luc ; Les femmes dans l’Ancien Testament, le Nouveau Testament, l’Apocalypse. Il peut être riche et intéressant de les suivre successivement.

PS : En fonction des circonstances, les dates de début d'un cours pourront être éventuellement modifiées.

Les cours

Chaque cours s'étend sur 5 semaines. Il comporte l'envoi de 4 documents, lors de chacune des 4 premières semaines, et une relecture de l'ensemble lors de la 5e semaine. La plupart des cours s'adressent à tout public, sans connaissance préalable nécessaire. Certains cours supposent déjà une première connaissance des textes bibliques (notamment le livre de Job, les cours sur les lettres de Paul).

Besoin d'aide ?

Imprimer le dossier complet

Vous avez la possibilité d'obtenir le dossier complet via notre imprimeur Coolibri.

Télécharger le dossier à imprimer et suivez les instructions sur le site.

Imprimer le dossier

Vous souhaitez inviter un proche à vous rejoindre ? Partager cette invitation afin qu'il puisse connaître le CETAD et vous rejoindre dans cette belle aventure. Vous pouvez inviter de 1 à 4 personnes, il vous suffit de saisir leurs adresses emails dans les champs prévus à cet effet.
Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Votre prénom et nom

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu… et ton prochain comme toi-même (1)

Ferdinand Hodler, 1853-1918, le bon samaritain, vers 1883, Le kunsthaus, Zurich

Le bon samaritain

L’histoire du bon Samaritain a inspiré bon nombre d’artistes, tant peintres, qu’écrivains, que musiciens,
voire même cinéastes
Cet évangile de Luc est médité pendant la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Le CETAD
propose de méditer ce thème du Bon Samaritain avec des œuvres de peintres variés. Chacun dévoile à sa
manière la richesse de ce texte.

Ferdinand Hodler

Ferdinand Hodler est un peintre suisse de la fin du 19e siècle.
Cette peinture du bon samaritain est une œuvre de jeunesse, époque à la quelle il peignait dans la
mouvance de la peinture réaliste.

Le Samaritain et le blessé

Le Samaritain porte secours au voyageur maltraité. Il s’abaisse se met au niveau de l’homme battu. Ainsi
il peut serrer la tête du blessé dans son bras, il peut le regarder directement dans les yeux.
Il lui fait boire un verre d’eau et lui dit des paroles réconfortantes à l’oreille. Il n’y a plus d’homme
supérieur ou inférieur.
Cette composition en contre bas nous attire vers les deux hommes, chacun est notre prochain. Notre
prochain est toute personne à la portée de notre amour, quel que soit son statut social, économique ou
spirituel.

Le texte biblique

Lecture de l’évangile selon Luc

Et voici qu’un docteur de la Loi se leva et mit Jésus à l’épreuve en disant : « Maître, que dois-je faire pour
avoir en héritage la vie éternelle ? »
Jésus lui demanda : « Dans la Loi, qu’y a-t-il d’écrit ? Et comment lis-tu ? »
L’autre répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force
et de toute ton intelligence, et ton prochain comme toi-même. »
Jésus lui dit : « Tu as répondu correctement. Fais ainsi et tu vivras. »
Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus : « Et qui est mon prochain ? »

Jésus reprit la parole : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba sur des bandits ; ceux-
ci, après l’avoir dépouillé et roué de coups, s’en allèrent, le laissant à moitié mort.

Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ; il le vit et passa de l’autre côté.
De même un lévite arriva à cet endroit ; il le vit et passa de l’autre côté.
Mais un Samaritain, qui était en route, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de compassion.
Il s’approcha, et pansa ses blessures en y versant de l’huile et du vin ; puis il le chargea sur sa propre
monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui.
Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, et les donna à l’aubergiste, en lui disant : “Prends soin de lui ;
tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rendrai quand je repasserai.”
Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain de l’homme tombé aux mains des bandits ? »
Le docteur de la Loi répondit : « Celui qui a fait preuve de pitié envers lui. » Jésus lui dit : « Va, et toi aussi,
fais de même. »

Lc 10,25-37

Commentaires

Introduction à la semaine de prière pour l’unité des chrétiens (extraits)

La centralité de l’amour dans la vie chrétienne
L’amour est inscrit dans l’« ADN » de la foi chrétienne. Dieu est Amour, et « l’amour du Christ nous
rassemble dans l’unité » 3 . Nous découvrons notre identité commune en faisant l’expérience de l’amour
de Dieu (cf. Jn 3,16) et nous révélons cette identité au monde à travers l’amour que nous nous portons les
uns aux autres (Jn 13,35).
Dans le passage choisi pour la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens de 2024 (Lc 10,25-37), Jésus
réaffirme l’enseignement judaïque traditionnel de Deutéronome 6.5 : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu
de tout ton cœur, de tout ton être, de toute ta force », et de Lévitique 19,18b : « Tu aimeras ton prochain
comme toi-même ».
[..]
Les Pères de l’Église ont souvent vu dans l’auberge de la parabole du Bon Samaritain l’image de l’Église.
De même que le Bon Samaritain a conduit l’homme blessé à l’auberge, le Christ confie les blessés et les
plus démunis du monde à nos Églises, afin qu’elles soignent leurs souffrances et les aident à guérir.
Cette mission du service au monde est aussi un chemin vers l’unité, qui est un don de Dieu à son peuple.

Posez-nous votre question
Partagez votre amour

Recevez notre newsletter

Saisissez votre adresse e-mail ci-dessous et abonnez-vous à notre newsletter