Menu

Centre d'enseignement de théologie à distance

La Transfiguration

Theophane le Crétois, 1500 env—1559, La transfiguration, icône, monastère Stravroikita, Mont Athos, 16e

 

Théophane le Crétois

Cette icône provenant du mont Athos, fut vraisemblablement réalisée par Théophane le Cretois. Il est devenu moine sur le tard, et a réalisé bon nombre de fresques en Grèce continentale, aux Météores, et au mont Athos notamment.

La Transfiguration

Cette icône représente l’épisode de la Transfiguration : Trois hommes sur fond d’or, debout sur des rochers pointus, dans la partie supérieure et trois hommes couchés sur un flanc de montagne où poussent quelques fleurs dans la partie inférieure.

 

Elie


Elie, vêtu d’une tunique gris vert (couleur des prophètes, espérance et vitalité), le prophète qui avait rencontré le Seigneur sur le Mont Horeb dans le murmure d’une brise légère, emporté par un chariot de feu, devait revenir : il représente tous les prophètes de la Première Alliance.

Moïse


Moïse, en rouge pâle, présente les tables de la Loi, reçues sur le mont Sinaï, loi que Jésus est venu accomplir.

 

Jésus


Au centre Jésus, resplendissant dans sa tunique blanche, est de face, imposant ; il bénit le monde.

Le fond est d’or, symbole des cieux et du rayonnement divin, et Jésus est au centre d’une mandorle géométrique bleu-vert.

 

Les trois disciples
 

En bas les trois disciples qui avaient été choisis par Jésus :

Pierre, le chef des apôtres, atterré, montre Jésus de sa main droite,

Jacques, retourné par cette incroyable vision, gît à terre en se demandant ce qui se passe,

Jean, est renversé et médite. Tous les deux sont trop troublés, ont la tête tournée vers le bas, collés à terre au moment où se dévoile devant eux la nature divine de Jésus.

Le texte biblique

 Lecture de la deuxième lettre de Pierre (2 P 1, 16-19)

 Ce n’est pas en ayant recours à des récits imaginaires sophistiqués
que nous vous avons fait connaître la puissance et la venue
de notre Seigneur Jésus Christ,
mais c’est pour avoir été les témoins oculaires de sa grandeur.
    Car il a reçu de Dieu le Père l’honneur et la gloire
quand, depuis la Gloire magnifique,
lui parvint une voix qui disait :
Celui-ci est mon Fils, mon bien-aimé ;
en lui j’ai toute ma joie.
    Cette voix venant du ciel,
nous l’avons nous-mêmes entendue
quand nous étions avec lui sur la montagne sainte.
    Et ainsi se confirme pour nous la parole prophétique ;
vous faites bien de fixer votre attention sur elle,
comme sur une lampe brillant dans un lieu obscur
jusqu’à ce que paraisse le jour
et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs. 


2 P 1, 16-19

Commentaires

Poème de Prudence (348-405/410) pour la fête de la Transfiguration

 
Vous tous qui cherchez le Christ,
Levez les yeux vers la montagne ;
C’est là que vous contemplerez
L’image de gloire éternelle.


Nous y voyons une lumière
Qui ne peut subir de déclin,
Lumière sublime, infinie,
Brillant avant ciel et chaos.


C’est bien lui le Roi des nations,
Et c’est le Roi du peuple juif,
Promis à notre père Abraham
Et pour toujours à ses enfants.


Les prophètes, présents à ses côtés,
Viennent lui porter témoignage ;
Le Père, témoin à son tour,
Nous dit d’écouter et de croire.


Gloire à vous, Seigneur,
Qui vous êtes manifesté en ce jour,
Comme au Père et à l’Esprit-Saint,
Pour les siècles éternels. Amen.

(Prudence, † v. 405) 

 

Partagez votre amour

Recevez notre newsletter

Saisissez votre adresse e-mail ci-dessous et abonnez-vous à notre newsletter