Menu

Centre d'enseignement de théologie à distance

Philosophie

Rendre compte de ce que l’on croit nécessite une réflexion sur la vie chrétienne.

Ce programme invite d’une part à une rencontre avec les premiers Pères de l’Eglise en dialogue avec la philosophie grecque (Irénée, Grégoire de
Nysse, Origène, Augustin).
D’autre part à une connaissance des principaux courants philosophiques avec lesquels la foi chrétienne a été en dialogue dans l'histoire. Car la foi doit toujours être confrontée au travail de la raison, qui l'a aidée à mieux se dire au fil des siècles.

  • La formation se fera par petits groupes selon une pédagogie efficace d’échanges interactifs avec un accompagnement personnalisé par un philosophe (et théologien) aux heures qui vous conviennent.
  • Vous pouvez suivre indépendamment un ou plusieurs cours (chaque cours s'étend en règle générale sur 5 semaines).

Ces cours constituent entre eux un ensemble cohérent et progressif.

PS : En fonction des circonstances, les dates de début d'un cours pourront être éventuellement modifiées.

Besoin d'aide ?

Théologie

Une relecture et une meilleure compréhension des données fondamentales de la foi chrétienne

Ce programme invite à une relecture et une meilleure compréhension des données fondamentales de la foi chrétienne ; une démarche qui permet d'échanger avec d'autres, soutient la réflexion personnelle et la recherche spirituelle.

  • La formation se fera par petits groupes selon une pédagogie efficace d’échanges interactifs avec un accompagnement personnalisé par un théologien, aux heures qui vous conviennent.
  • Vous pouvez suivre indépendamment un ou plusieurs cours (la plupart des cours s'étendent sur 5 semaines, mais certains cours s'étendent sur 7 semaines (Les grands théologiens du XXe siècle), le cours sur le Mystère chrétien est annuel.
  • Plusieurs cours constituent entre eux un ensemble cohérent et progressif. Ainsi les cours : Dieu présent dans nos vies, Croire en Jésus Christ et La force de l’Esprit saint ; Le Baptême et les Liens entre Baptême et Confirmation ; les deux cours de morale ; les 6 cours d’Histoire de l’Eglise ; les cours sur K. Barth, U. von Balthasar et K. Rahner

PS : En fonction des circonstances, les dates de début d'un cours pourront être éventuellement modifiées.

Les cours

Chaque cours s'étend sur 5 semaines. Il comporte l'envoi de 4 documents, lors de chacune des 4 premières semaines, et une relecture de l'ensemble lors de la 5e semaine. La plupart des cours s'adressent à tout public, sans connaissance préalable nécessaire. Certains cours supposent déjà une première connaissance des textes bibliques (voir chaque cours). Les cours sur les grands théologiens et sur le Mystère chrétien demandent un entretien préalable (par téléphone ou Skype) avec l’animateur.

Besoin d'aide ?

Lire la Bible

Parole de Dieu et paroles d'hommes, la Bible est une parole à lire pour (re)découvrir la vie.

Ce programme invite à une démarche d’acquisition des connaissances sur la Bible, de réflexion personnelle et de recherche spirituelle. Il permet d'entrer dans le grand débat des croyants de tous les temps.

  • La formation se fait par petits groupes selon une pédagogie efficace d’échanges interactifs avec un accompagnement personnalisé par un bibliste, aux heures qui vous conviennent.
  • Vous pouvez suivre indépendamment un ou plusieurs cours (chaque cours s'étend sur 5 semaines).
  • Certains cours sont formés de deux parties, de 5 semaines chacune (Le livre d’Isaïe ; Le livre de Job ; L’évangile selon saint Jean ; Les Actes des Apôtres ; La première lettre de Paul aux Corinthiens ; La lettre aux Romains ; La lettre aux Ephésiens).
  • Enfin, certains cours constituent entre eux un ensemble cohérent, comme les trois cours sur la Genèse ; les trois cours sur les Evangiles selon Marc, Matthieu, Luc ; Les femmes dans l’Ancien Testament, le Nouveau Testament, l’Apocalypse. Il peut être riche et intéressant de les suivre successivement.

PS : En fonction des circonstances, les dates de début d'un cours pourront être éventuellement modifiées.

Les cours

Chaque cours s'étend sur 5 semaines. Il comporte l'envoi de 4 documents, lors de chacune des 4 premières semaines, et une relecture de l'ensemble lors de la 5e semaine. La plupart des cours s'adressent à tout public, sans connaissance préalable nécessaire. Certains cours supposent déjà une première connaissance des textes bibliques (notamment le livre de Job, les cours sur les lettres de Paul).

Besoin d'aide ?

Imprimer le dossier complet

Vous avez la possibilité d'obtenir le dossier complet via notre imprimeur Coolibri.

Télécharger le dossier à imprimer et suivez les instructions sur le site.

Imprimer le dossier

Vous souhaitez inviter un proche à vous rejoindre ? Partager cette invitation afin qu'il puisse connaître le CETAD et vous rejoindre dans cette belle aventure. Vous pouvez inviter de 1 à 4 personnes, il vous suffit de saisir leurs adresses emails dans les champs prévus à cet effet.
Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Votre prénom et nom
Prochaine session

Date

Du 07/05/2024 au 11/06/2024

Prérequis

Accessible à tous

Efforts estimés

5 à 6 h / semaine

Evaluation

Attestation à la fin du cours

Tarif

60€

Fin des inscriptions

11/05/2024

Participer à ce cours

Histoire de l’Eglise VI, du XVIIIe siècle au temps de Pie IX – Le concile Vatican I

L’Eglise confrontée aux idées modernes et aux révolutions

A propos du cours

Durant toute cette période, l’Eglise est mise en cause. D’abord au XVIIIe siècle par les « lumières » et la critique venue des sciences modernes, puis la Révolution française vient ébranler profondément l’ordre ancien. Au XIXe siècle, l’Eglise est confrontée aux idées modernes et en particulier à la question des libertés, tandis que la révolution industrielle façonne un nouveau monde.  La session s’attache à montrer la position de l’Eglise face à ces questions nouvelles et fait une brève présentation de la vie chrétienne dans la première moitié du XIXe siècle. La session se termine par une présentation du concile Vatican I.

Plan du cours

Chronologiquement cette session s’étend de la fin du XVIIe siècle au milieu du XIXe siècle et un peu au-delà. Les deux dernières semaines n’aborderont que quelques- unes des questions de la première moitié du  XIXe siècle,  celles des libertés et des débuts du catholicisme social

HE VI- 1.  : La foi confrontée à la critique et aux « lumières«  (1680-1800).

La semaine débute en examinant comment, dès  la fin du XVIIe siècle et tout au long du XVIIIe siècle, la foi de l’Eglise se trouve confrontée à la critique due à l’émergence  de la science moderne et aux « Lumières » qui attaquent le christianisme, lequel, peu préparé à ces attaques,  se tint sur la défensive.  A l’intérieur, l’Eglise est marquée par la querelle autour du jansénisme,  la suppression des jésuites, l’affaiblissement des ordres religieux, le joséphisme. Par ailleurs, si l’incrédulité progresse, le clergé est souvent de qualité mais la pratique chrétienne tend à diminuer dans la deuxième partie du siècle. Nous terminons cette semaine  en évoquant les  mouvements de réveil dans  le protestantisme en Allemagne (piétisme) et dans les pays anglo-saxons (méthodisme), tandis qu’en en France les protestants, persécutés,  vivent dans la clandestinité jusqu’à la fin du siècle.

HE VI-2. L’Eglise de France au temps de la Révolution et de l’Empire. 

Cette semaine est consacrée à la Révolution française et sa politique religieuse qui se traduit en France par une division de l’Eglise, laquelle connait un vrai calvaire assorti d’une politique de déchristianisation. Nous verrons ensuite comment Napoléon Bonaparte, pour des raisons politiques, signera un concordat qui permit  une réorganisation et une  renaissance de l’Eglise en France, sous le strict contrôle de l’Etat.  Ces événements eurent une profonde influence en Europe. Paradoxalement, ils contribuèrent à renforcer la place et le rôle  de la papauté  au XIXe siècle.

HE VI-3.  : L’Eglise et la question des libertés.

La semaine montrera comment l’Eglise s’est trouvée en débat avec le monde moderne, issu de la Révolution, en particulier sur la question des libertés, auxquelles la papauté et une  majorité de catholiques étaient  opposés, mais que défendait une minorité active. Au temps de la constitution de l’unité italienne, alors que le pape demeure un souverain temporel,  nous verrons que la question romaine contribua à accentuer le raidissement du pape et de nombreux catholiques, contre les idées du monde moderne, et comment Pie IX optera pour l’intransigeance avec l’encyclique Quanta cura et le Syllabus qui lui est joint, qui scellent  un  divorce entre  l’Eglise et le  monde moderne.

HEVI-4. La vie des chrétiens dans la première moitié du  XIXe siècle.

La semaine donne un aperçu sur la vie des chrétiens  dans la première moitié du XIXe siècle, en particulier sur  leur position face à la révolution industrielle et les débuts du « catholicisme social ».

Enseignant

Avatar photo
Jean Marie Vezin